La Ligne Française - L'émergence de la pêche No Kill #2

La rédaction de La Ligne Française a décidé de consacrer une série d'articles au sujet de la très tendance (et tendancieuse) pêche No Kill ! 

Aujourd'hui nous nous intéresserons à ses adeptes (dont vous faites en majorité partie !). 

La répartition des adeptes du No Kill n'est pas uniforme parmi les différents types de pêcheurs. En effet, en France la majorité des pratiquants de la pêche No-Kill sont les pêcheurs de carpes ainsi que les pêcheurs à la mouche tandis que ceux qui la pratiquent le moins sont les pêcheurs de mer. 

Des études démontrent que la pratique de la pêche No Kill a des effets perceptibles et tangibles sur la population marine. Ses effets sont si importants, qu'aujourd'hui la pêche No Kill est de plus en plus revendiquée comme une pêche militante et protégeant nos chers poissons. 

Cette politisation de la pêche No Kill est perceptible par delà les frontières et notamment aux Etats-Unis où le gouvernement a imposé la pêche No Kill dans de nombreux territoires. En France, l'instauration de « parcours no-kill » est en hausse mais nous sommes encore loin des grands pays de pêche sportive.

Selon-vous, est-il judicieux d'imposer des "parcours no Kill" ? Si oui, pensez vous qu'il y en est suffisamment en France ? 

Donnez-nous votre avis dans les commentaires ! Nous sommes très curieux de savoir ce que vous pensez ! 

"Un poisson de sport a trop de valeur pour n'être pêché qu'une seule fois"

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés